To sidebar

mercredi 25 mars 2020

Monnaie du futur

Il faut sortir de la zone Euro. Ça, j'en ai la certitude. Tous nos problèmes financiers, à nous les gueux, ne sont que le reflet d'une gestion orientée de la Banque Centrale Européenne. Le chômage est structurel et permet un nouveau chantage sur les salariés. Il joue aussi sur l'inflation (Courbe de Phillips), sensée rester entre 2 et 4%. Premier commandement de la sacro-sainte loi du dieu Euro.
La monnaie principale couvrirait de 5 à 10% de la masse monétaire européenne. Le reste, c'est un tableau de chiffres sur un écran. Ils nous obligent à louer, avec un taux d'intérêt qui ne dépend que d'eux, l'argent qu'ils n'ont pas voulu créer pour nous, les peuples d’Europe. Qui c'est "ils"? Les banquiers, les requins de la finance, les boursicoteurs, les rentiers, les voleurs, les usuriers.

Comment pourrions-nous, si nous ne pouvons pas créer la monnaie qu'il nous faut, subvenir à nos besoins? Par le crédit, bien entendu! Et bientôt, un crédit pour payer les intérêts du crédit précédent! Alors quand on s'y connaît là-dedans, on peut arriver à se faire encore plus de tunes avec ça. Mais quand on est un Pierrre-Paul-Jacques (ou un Pierrette-Paulette-Jacqueline) et qu'on y connaît rien, on tire la langue. Forcément.

Je connais une cryptomonnaie dont la masse augmente par rapport aux adhérents. Des personnes réelles. Je ne cite pas son nom pour éviter de lui faire du tort. Cette initiative est très positive et je ne veux pas l'entacher. Le concept est très intéressant. Plus il a de monde, plus il y a de monnaie. Et les adhérents reçoivent un dividende de cette monnaie chaque jour, automatiquement. C'est un genre de revenu universel.
En revanche, si demain je veux ouvrir ma boite, il n'y a pas la possibilité de fabriquer la monnaie dont j'ai besoin pour mon entreprise... Si elle prévoit une masse monétaire suffisante pour certains échanges, elle ne permet pas (encore) de supporter la production de biens et services. Ses algorithmes ne l'ont pas encore prévue.

Ce que j'ai compris depuis, c'est que cette monnaie-là, comme les SEL ou autres monnaies locales, est une possibilité supplémentaire d'échange et n'a pas (encore) vocation à remplacer l'€uro. Elle en est parallèle. De cette manière, les adhérent.e.s peuvent compenser l'Euro qu'ils/elles n'ont pas avec cette monnaie ne serait-ce que pour bouffer et s'habiller. ÇA, ça change tout! Et comme c'est l'adhérent, par son existence, qui crée la monnaie, elle n'est pas basée sur une dette mais sur quelque chose (une personne, en l'occurrence) bien réelle.
Cela dit, elle ne remplacera pas l'euro... Et c'est pourtant ça qu'il faudrait faire: virer l'Euro et reconquérir NOS droits régaliens (régalien: t'as qu'à regarder dans le dico).

La cryptomonnaie n'est pas l'avenir de la monnaie.
Devant la crise énergétique à venir, j'ai du mal à croire que des ordinateurs en nombre suffisant pourraient créer assez de monnaie pour couvrir tous les besoins. Pendant une telle crise, l'argent n'aura que peu d'importance, du reste. Surtout s'il n'y en a plus. Mais pour s'organiser autrement, on ne pourra pas utiliser un tel procédé de création monétaire faute d'énergie. Enfin, c'est mal barré.

Quand on y sera enfin, la monnaie qu'on créera ne sera vraiment qu'un support d'échange accessible à tous. Une quantité suffisante pour couvrir les besoins de l'État, c'est à dire de tous, qui s'adapte rapidement selon le contexte.
D'une part, adapter la masse monétaire au nombre d'âmes qui produisent sur le sol français et asseoir sa valeur sur les produits qui en résultent, leur capacité à produire des biens et services utiles. D'autre part, y ajouter la monnaie nécessaire pour subvenir aux besoins de cette production, qu'elle soit publique ou privée.
Plus de marché boursier. C'est fini, ce temps-là. Quand une production s'arrête, elle est remplacée par une autre et les salariés sont dispatchés à des postes adaptés à leur métier et qualification. Bien sûr que vous riez. Dans le contexte actuel c'est tout à fait impensable. Mais si vous supprimez les propriétaires de l'entreprise pour la donner à ses salariés?

Pour mieux comprendre, je vous invite à découvrir le boulot de réseau-salariat et salaire à vie. On n'y trouve pas les clés de la création monétaires mais celles de la maîtrise de la production, directement dépendante de la création monétaire.
Pour la monnaie, je continue de m'instruire et de m'interroger Si j'ai les moyens intellectuels de continuer...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://blog.ascetik.fr/index.php?trackback/28

Fil des commentaires de ce billet

© Blog Ascetik.fr, after the WP Dusk To Dawn theme Propulsé par Dotclear