To sidebar

vendredi 20 mars 2020

Le tirage au sort en politique

Remettons les choses à plat

J'en connais pas mal qui ont rigolé quand je leur ai parlé du tirage au sort en politique. Certains ont cru que je parlais de tirer au sort UN gusse, ou une gussette, pour être le président. Tseuh!

Alors pour commencer, voyons un peu mieux de quoi il s'agit. Un régime pleinement démocratique (demos kratos, je ne vous refais pas la démo) permet au peuple, en vrai, d'avoir un pouvoir sur les décisions politiques et même d'en avoir l'initiative. Pour ça, on pense forcément au R.I.C. (Referendum d'Initiative Citoyenne, pour les retardataires) mais pour discuter des propositions R.I.C. il va falloir impliquer le peuple aux débats.
Évidemment, on ne peut pas être 47 millions dans un hémicycle! Il faut organiser des assemblées citoyennes avec un nombre de participants suffisant pour une bonne représentativité de la population.
La représentativité, c'est la garantie que tout le monde a un équivalent dans l'assemblée: des hommes et des femmes, des jeunes et des vieux, des ouvriers et des cadres, des chômeurs et des "actifs" (si on considère un chômeur comme "inactif"), des citadins et des campagnards, Jaunes blacks blancs beurs, tout ça tout ça.
Pour la France entière, une assemblée de 1200 personnes environ constitueraient une bonne représentativité. On pourrait discuter longtemps de ce nombre, le mieux serait d'expérimenter la chose pour trouver le bon. Et puis on n'est pas obligé de n'avoir qu'UNE assemblée mais quelques-unes dans différentes régions. La portée de la décision à prendre peut être plus locale. Pour une région, un département ou une commune, la représentativité, et donc le nombre de participants, est adaptée.

La plupart des objections concernent l'incapacité des gens tirés au sort à savoir prendre les bonnes décisions sous prétexte qu'ils n'y connaissent rien, ou qu'ils sont juste trop cons. On risque même de se retrouver avec des gens qui se croient mieux que les autres, apparemment... de toutes façons, on n'écarte pas quelqu'un qui ne sait pas, on lui apprend.
On n'y sera pas pour défendre son p'tit steak mais celui du pays entier. Ça fait toute la différence!!! Il y a eu des études (il faudrait que je retrouve des liens en référence) qui ont montré que la plupart des gens se montrent altruistes dans un contexte d'assemblées pour des enjeux de Bien Commun et d’intérêt général. Les gens se transforment complètement. Et puis, il faut bien reconnaître que nos soi-disant professionnels de la politique font déjà de la merde. À ce compte là, Qu'est ce qu'on risque?

Le plus gros avantage avec le tirage au sort, c'est qu'il met tout le monde à égalité. Bien sûr, on n'est pas égaux en plein de trucs. Y a des p'tits, des gros, des moches, des cons et leur inverse. Mais en citoyenneté, on l'est. Un citoyen, une voix.
Et puis ça ne s'arrête pas là. On ne va pas tirer au sort et puis démerdez-vous! Naaaan, les tirés au sort seront formés. Il faut quand même qu'ils sachent de quoi ils parlent. Alors il faudra des experts qu'on choisira d'une manière ou d'une autre, mais pour chaque formation, il en faudra un qui dit oui et l'autre qui dit non, et les membres de l'assemblée auront de quoi alimenter les débats.

Cette assemblée ne décide de rien. Elle rédige un texte (loi, article constitutionnel...) qui sera à son tour soumis à l'approbation du peuple. Pendant toute la période des débats, les informations relatives sont relayés par les médias spécialisés pour tenir le public au courant des évolutions. Quand le texte est fini, la campagne d'information continue quelques temps pour augmenter la probabilité que le public puisse voter en toute connaissance de cause.

Alors bien sûr, dans le contexte de la V° république on ne peut pas faire ça. D'abord parce que la classe dirigeante ne laissera pas faire, mais en plus parce qu'on n'est pas foutus, même pendant un confinement dû au COVID-19, de se tenir à carreau et de faire les choses intelligemment.
Mais tachons un peu de se projeter dans un régime démocratique où c'est le peuple qui intervient quand la presse fait n'importe quoi, quand c'est le peuple qui dirige les médias publics, exerce une pression sur les télé privées, gère l'instruction nationale et l'éducation populaire. Dans un tel contexte, on peut très bien s'imaginer que ce peuple progressera et fera les choses de mieux en mieux et s'impliquera de plus en plus...

Enfin, sans vouloir faire des clans sur la pommette, c'est une perspective qui est encore envisageable. Le tirage au sort garantit l'égalité citoyenne et n'exclut personne. Il est LA condition pour rendre légitimes les assemblées citoyennes.

Vala vala @ Ciao

Commentaires

1. Le samedi 21 mars 2020, 16:06 par jean-philippe kine

Peut-être cette vidéo?

Exemples pratiques de tirage au sort – vidéo le-message.org
https://www.facebook.com/le.message...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://blog.ascetik.fr/index.php?trackback/24

Fil des commentaires de ce billet

© Blog Ascetik.fr, after the WP Dusk To Dawn theme Propulsé par Dotclear