To sidebar

lundi 13 janvier 2020

Lutte pour les retraites

À coté de la plaque...

Hoy!

Quand je regarde les lives des conférences de presse des grévistes, j'ai vraiment l'impression que personne ne comprend rien, même pas les parlementaires (qui jouent un jeu étrange).

L'enjeu ne concerne pas l'âge pivot ni même les régimes spécifiques. Ce n'est pas non plus la retraite spécialement. Ce qui est menacé, c'est la répartition solidaire dans sa globalité. Ce qu'est en train de faire le gouvernement, c'est écraser ce système de répartition pour la remplacer par une répartition idéologiquement capitaliste.

Répartition capitaliste, ça consiste à dire "j'ai cotisé, j'ai droit". Ça, c'est plutôt la logique de l'assurance complémentaire! Si tout le monde cotise, c'est pour que tout le monde puisse bénéficier d'un salaire continué en cas de coup dur ou au départ à la retraite.
Répartition capitaliste, ça équivaut à nier la qualité de producteur de tout le monde: des jeunes, avec les difficultés d'insertion que l'on connaît, des sans-emplois, privés de leur droit au travail pour de sombres histoires de coût de production et de rendement, des retraités, dès lors considérés comme des boulets, des inactifs, incapables de participer à la production de valeurs.

C'est dans l'ADN du capitalisme de considérer les travailleurs, salariés ou non, comme un coût et comme des gens qui n'ont que des besoins quand ce sont eux qui créent les richesses et font tourner l'économie.
Les grandes têtes capitalistes sont des improductifs. Ce sont eux, et non les chômeurs, les allocataires du RSA ou les retraités. Ces ont eux les parasites qui profitent du travail des autres pour accumuler toujours plus de fortune.

Si on ne se laissera pas duper par le pseudo retrait de l'âge pivot, on ne se laissera pas prendre non plus par le discours qui prétend que les caisses de la sécurité sociale sont déficitaires. Et si elles le sont vraiment, c'est à cause des précédentes politiques qui étouffent le travail par une subordination de plus en plus prégnante.

Le mode de répartition actuel est exemplaire en ce qu'il échappe à l'emprise capitaliste. Sitôt cotisé, sitôt distribué. Cette forme de solidarité assurera pour toutes et tous la continuation d'un salaire digne. Il faut considérer chacun.e d'entre nous comme des producteurs de valeur et non des gens avec des besoins.

Vala vala @ ciao

Commentaires

1. Le vendredi 24 janvier 2020, 17:58 par le petit beurrichon

Bonjour !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://blog.ascetik.fr/index.php?trackback/12

Fil des commentaires de ce billet

© Blog Ascetik.fr, after the WP Dusk To Dawn theme Propulsé par Dotclear