To sidebar

Sous-catégories

samedi 28 mars 2020

Terre II

Un monde parallèle

Lire la suite...

dimanche 22 mars 2020

De l'or et des diamants

Ou comme on a l'air con avec des breloques...

Lire la suite...

samedi 21 mars 2020

Les enjeux de l'éducation populaire

Plusieurs combats politiques sont à mener. En France comme partout.
On pourrait trouver d'innombrables causes à défendre puisque rien ne va plus pour les peules dans ce monde capitaliste: les salaires, les retraites, les services publics, le retour de l'I.S.F., l'abandon ou le remaniement du C.I.C.E.... Cette multiplicité de revendications possibles est un frein pour se concentrer sur un objectif précis. On peut y arriver en trouvant un dénominateur commun à ces causes. Il faut arriver, pour chaque chose, à remonter la chaîne des causes à effets pour déterminer LA cause de tout. Et en général, on en revient aux mêmes choses: la constitution, le travail et l'argent.

Je suis convaincu du discours d’Étienne Chouard et Bernard Friot, malgré quelques réserves. Je suis aussi convaincu qu'on peut avoir une monnaie qui ne naisse pas d'une dette. Alors on parle entre nous d'assemblées citoyennes et de R.I.C., de maîtrise de la production et de qualification, de monnaie libre et des monnaies locales. Mais on ne convainc pas encore grand monde.
Les gens ne s'y intéressent pas. Les gens s'en foutent éperdument. Ce qu'ils veulent c'est du pouvoir d'achat.

C'est là qu'entre en jeu l'éducation populaire.
Qu'est ce que c'est que ce machin? Comme son nom l'indique, il s'agit d'éduquer le peuple. Rien à voir avec la manière de se tenir à table ou d'éviter les gros mots. L'éducation populaire, c'est une façon d'instruire les gens et les informés sur les réels enjeux pour l'intérêt général. La condition pour que ça se passe bien, c'est le contrôle de l'éducation populaire par le peuple lui-même, histoire d'éviter les lavages de cerveaux.

Y en a drôlement besoin! On réfléchit de travers parce qu'on n'a pas les bonnes informations. Celles qu'on a sont partielles et orientées alors comment veux-tu?!? L'éducation populaire sert à remettre les idées en place, à voir les choses sous un autre angle.
C'est Franck Lepage qui fait ça très bien avec ses conférences gesticulées. Et d'autres l'ont suivi, on en trouve plein sur Youtube, sur pleins de sujets différents. Dans une conférence gesticulée, on a une personne, ou un groupe, qui vient nous parler de son histoire personnelle mise en rapport avec plusieurs aspects de la société actuelle. La plupart du temps on se marre bien. C'est bien fait, bien ficelé, avec des démonstrations, des schémas et tout et tout. Bien foutu.
Bon, on comprend bien qu'on n'a pas affaire à des professionnels de la scène mais on s'en fout. C'est quand même moins chiant qu'un bonhomme assis à une table qui va parler pendant deux heures.

En dehors de ça, ça serait bien qu'on apprenne à développer nos arguments. Le genre de plaidoirie personnalisée, qui cible ce qui affect chacun. Ah c'est du boulot! Jusque là, tout le monde croyait s'en sortir avec des slogans et des phrases toutes faites. Bah maintenant il faut s'adapter à chacun. C'est un peu de la publicité ciblée, quand on y pense KRR RR RR RR RR
Tant qu'on n'aura pas fait ce boulot, on n'arrivera à rien. Je vois très mal des assemblées citoyennes avec des gens pas motivés et qui s'en foutent. Pour les entreprises gérées démocratiquement, ça va être le même problème. L'éducation populaire est pour l'instant une priorité pour enfin rassembler le nombre.

Vala vala @ ciao

© Blog Ascetik.fr, after the WP Dusk To Dawn theme Propulsé par Dotclear